Tout savoir sur le mal des transports

Le "mal de mer" ressenti en bateau est le mal des transports le plus fréquent.
L'avion, la voiture, le car et le train peuvent eux-aussi entraîner le mal des transports.
Celui-ci s'accentue encore plus en cas de virages en voiture, de turbulences en avion ou de mer agitée...

En voyage, l’oreille interne peut être perturbée par le contraste entre le mouvement enregistré par nos yeux et l’immobilité de notre corps. Cela se traduit alors par différents symptômes.

Voici les symptômes qu’il est important de reconnaître, dans les transports, pour pouvoir réagir vite :

symptome.title
  • Hypersalivation

  • Accélération de la respiration

  • Maux de tête

  • Vertiges

  • Baillement, somnolence

  • Pâleurs

  • Nausées,
    mal au coeur

  • Vomissements

  • Sueurs froides

symptome.title

Le mal des transports est plus courant chez les enfants de 2 à 12 ans. Pour eux, d’autres symptômes peuvent s’ajouter : pleurs, agitation, bâillement, dégoût des aliments.

L’homéopathie :
une solution contre le mal des transports

L’homéopathie est une thérapeutique respectueuse de notre corps.
Préférer un médicament homéopathique contre le mal des transports,
c’est faire le choix d’une solution sans risques de somnolence pendant le trajet.

C’est aider notre organisme à faire un beau voyage, sans interaction médicamenteuse connue, ni accoutumance.

Voir la solution Boiron®
logo Boiron

Cocculine® Médicament homéopathique traditionnellement utilisé dans le mal des transports aux 4 substances actives. A partir de 18 mois. Chez l’enfant de 18 mois à 6 ans, faire dissoudre le comprimé ou les granules dans un peu d’eau avant la prise en raison du risque de fausse route. Lire attentivement la notice. Demandez conseil à votre pharmacien. Si les symptômes persistent 24h après le voyage consultez votre médecin. VISA 18/02/62961109/GP/002

Cocculine

OK